La bouture de rameaux ligneux

 

Les grands voyageurs savent que prélever des cutings, pour pratiquer des boutures, n'est pas toujours la meilleure solution car ils ne se préservent pas très longtemps. Par contre, en prélevant des rameaux ligneux l'urgence n'est plus de mise. Les rameaux, fraichement récoltés, enroulés dans du papier ou de la mousse humide et enfermés dans un sac plastique étanche, se conserveront pendant plusieurs jours. Au retour de voyage il ne reste plus qu'à les mettre en condition pour tenter des nouveaux plans aux caractéristiques identiques au pied de prélèvement.

Mettre 5cm de tourbe humide dans un récipient et poser les rameaux bien à plat, légérement enfonçés. Pulvériser à l'eau du robinet

Recouvrir de mousse fraiche sans tasser, de façon à garder l'humidité. Mettre la barquette en serre, aux alentours de 20°C. Ne pas laisser sécher, pulvériser de temps à autre à l'eau du robinet.

Au bout de 2 à 3 semaines, des petits départs de végétation repartent aux noeuds.
La nouvelle végétation profite de l'humidité, de la chaleur et puise dans les réserves du rameau.
La mousse n'est plus utile, mais il faut toujours garder la tourbe humide. A ce moment il est possible qu'il y ait aussi des départs de racine sous le noeud. Dés que le feuillage est bien parti, 2 solutions sont possibles.

Soit les nouvelles racines permettent l'alimentation du rejet, dans ce cas, couper le rameau de part et d'autre de la plantule et rempoter. Soit il n'y a pas de racine et dans ce cas il faut laisser pousser le rejet au maximum et le couper pour pratiquer une bouture classique.

Mes premiers fuchsias furent le résultat d'un fagot de rameau de 30 cm offert par un ami. Les consignes de plantation étaient, tu les enfonces 3 par 3 complètement dans la terre , tu verras au printemps ça repousse tout seul. Après avoir respecté les consignes fin septembre, au printemps suivant, à tous les endroits où j'avais enterré les rameaux, des fuchsias avaient poussé.

Du coup j'ai voulu faire l'essai d'une culture de rameaux "in vitro"à la verticale. Une bouteille d'eau en plastique étêtée, remplie de terreau, m'a servie d'éprouvette. En septembre 2005, j'ai planté 3 rameaux verticalement et arrosé l'ensemble. 2 à 3 semaines plus tard, de la végétation pointait son nez et j'ai pu constater à travers le plastique de nouvelles racines. J'ai gardé ma bouteille en serre cet hiver et je prendrai de nouvelles photos au printemps 2006.