La bouture à talon et d'entre noeuds

En fin d'été ou en début d'automne avant de rentrer nos fuchsias en hivernage, il est encore possible de pratiquer des boutures."La bouture à talon".

Une variante de la bouture de printemps, la bouture "d'entre noeuds"

 

La différence entre une bouture de printemps ou d'été, réside essentiellement dans le prélèvement. Il faut conserver un bout de bois ancien (le talon) de la tige portant la pousse. Cette reserve, en plus d'un trempage dans de la poudre d'hormone, permettra l'enracinement tardif de la bouture.

Les pousses idéales feront une dizaine de centimètres et seront enfoncées dans du terreau à bouture d'au moins 5 cm. Pendant la première quinzaine, pratiquer comme les boutures de printemps (à l'étouffé), ensuite les aérer. Après arrosage les conserver dans un endroit lumineux et pas en dessous de 10 à 12°. Elles sont souvent longues à enraciner, elles perdent souvent leurs feuilles et peuvent seulement ne démarrer qu' au printemps. Ne jamais laisser le terreau sécher et retirer les feuilles mortes pour éviter toutes sortes de moisissures.

Les pertes sont assez fréquentes.

Une autre sorte de bouture, la "bouture d'entre noeuds". Cela permet de faire plusieurs boutures sur une même tige, mais le taux de réussite est moins important.
A pratiquer comme une bouture de printemps (avec hormone de bouturage), pas avec une pousse terminale mais un entre noeuds. Laisser les petits départs latéraux et couper en deux les deux feuilles restantes. Chaleur de fond et humidité.