Pour éviter les pots cassés

Depuis quelques années, vers la période Mai Juin, de gros orages et de fortes bourasques de vent, viennent perturber notre environnement. Par la même occasion, les jardiniers subissent des dégats, les fortes pluies et les coups de vent couchent les futures récoltes, la grêle hache finement tout espoir de récolte ou de jolies fleurs.

Pratiquant des cultures en pots et sur espaliers, le vent me fraquasse mes plantes, aussi bien pour cause directe, qu'indirecte. En effet les pots du dessus tombant sur les pots du dessous, qui retombent encore sur les pots du dessous, me cassent tout par réaction en chaine. Je cherchais donc une solution pratique, et surtout esthétique, pour résoudre cet état de fait. J'ai trouvé une astuce qui me semble une bonne solution.

 

Un orage, un bon coup de vent
et hop de la casse, du travail et de l'argent
LA
SOLUTION
Un pot de large assise (merci J-M) avec plusieurs trous de drainage, une cheville à placo et deux rondelles de diamètre adapté.
Mettre une rondelle de chaque coté du trou du milieu, la vis de tirage à l'extérieur.
Il est vrai qu'il faut une pince spécial pour tirer la cheville, mais bon un bricoleur averti dispose de ce genre de matériel. Tirer la cheville à fond.
La cheville, tirer à fond, bloque les deux rondelles. On récupère la vis de tirage pour la fixation finale.

Et voila le travail, les deux rondelles sont prisonnières et assurent le moyen de fixation

Il suffit d'adapter une rondelle de taille suffisante, en fonction de l'écartement des barres de votre espalier, de récupérer la vis de tirage de la cheville et de fixer le tout.

 

Nous sommes le 20 mai 2006, et je peux vous dire que pendant la rédaction de cette page, il fait un temps exécrable avec des bourasques de vent importantes. Avec ce moyen de fixation aucun de mes pots n'a bougé.