Aller au contenu

Quelle formation suivre pour devenir jardinier ?

Le métier de jardinier peut être accessible sans diplôme, par contre, un professionnel titulaire d’un CAP ou BTS trouve plus facilement un travail. Le jardinier peut être un autoentrepreneur travaillant à son propre compte ou faisant partie d’une entreprise de prestations, faire ce choix impacte directement le salaire du jardinier qui varie de 1400 euros à 1600 euros si le jardinier est un débudant faisant partie d’une entreprise, mais pour un jardinier entrepreneur, le salaire varie selon le nombre de clients ainsi que du type de travaux réalisés. Le premier objectif du jardinier est de donner belle allure à un espace vert.

Les missions du jardinier

Un jardinier est un professionnel qui propose des services qui ont pour but de garder la beauté des jardins, terrains de sport, parcs et les espaces verts en général. Dans le domaine de l’environnement, le jardinier prend une place importante, car il accomplit beaucoup de missions en fonction de l’espace et la saison de travail.

Une longue liste de tâches est attribuée au jardinier, comme l’aménagement des espaces verts et l’entretien des jardins publics, mais aussi :

  • Mettre en terre les graines et les semences qu’on appelle semis ;
  • La protection des plantes et des petits arbres ;
  • La préparation des sols avant la plantation ;
  • Remplacer les plantes en fin de vie ;
  • S’occuper du recyclage des déchets verts après la coupe des mauvaises herbes ;
  • Le bon entretien des machines qu’il utilise ;
  • L’entretien continu des pelouses ainsi que du gazon.
Découvrez aussi:  Service à la personne et jardinage autoentrepreneur : qu'est-ce qu'il faut savoir ?

En plus de ces tâches, le jardinier réalise des travaux de maintenance comme des travaux de maçonnerie légère. Son travail commence en général le matin, mais les missions et les horaires changent selon la saison et s’adaptent au type de travail.

La formation professionnelle en jardinage

Afin de devenir jardinier qualifié, il existe plusieurs formations comme un CAPA en travaux paysagers, un bac pro aménagement paysager, un bac science technologie et technologie de l’agronomie et du vivant ainsi qu’un BTS aménagement paysager.

Le certificat CAPA travaux paysagers permet à la personne d’occuper un poste d’ouvrier qualifié capable d’entretenir des jardins et des espaces verts.

Le bac pro aménagement paysager prépare à devenir ouvrier ou technicien paysagiste, c’est une formation de 3 ans et le diplôme est reconnu par l’Etat. Durant la formation, les élèves apprennent l’utilisation du matériel, le travail en équipe et beaucoup d’informations sur la végétation.

Le bac STAV est une belle opportunité pour les élèves qui s’intéressent à l’agriculture, la protection de l’environnement et l’aménagement des espaces. Durant cette formation, des stages en équipe et individuels sont obligatoires dans le but de mettre la théorie étudiée en pratique en plus d’un accompagnement personnel pour chaque élève.

Une personne titulaire d’un BTS aménagement paysager aura pour mission de concevoir un paysage et d’aménager des espaces verts. L’une de ses tâches principales sera de réaliser des mesures topographiques et mettre en place des plans d’aménagement dans un jardin.

Les qualités requises pour devenir jardinier

Le métier de jardinier est un métier d’extérieur et qui peut exercer en équipe. Pour gagner sa place dans le domaine du jardinage, il faut un ensemble de qualités. D’abord, la condition physique est un atout pour un jardinier, car souvent, il est amené à faire des travaux où il faut porter des choses lourdes, ce qui nécessite de la force physique ainsi qu’une certaine endurance.

Découvrez aussi:  Où trouver du matériel de jardinage en occasion ?

De plus, un jardinier doit avoir une bonne culture en ce qui concerne les plantes et les fleurs, que ce soit dans un espace vert ou dans un jardin particulier, une bonne maîtrise des outils et des machines qu’il utilise est aussi nécessaire.

Un bon sens du relationnel est une qualité requise chez un jardinier pour faciliter son intégration dans son équipe, mais aussi car il sera en contact direct avec les clients afin de pouvoir gagner leur confiance et les conseiller. En outre, un jardinier doit être minutieux, même dans les gros travaux, et veiller à ne pas laisser les choses au hasard.

Enfin, les formations de jardinier sont un point essentiel puisqu’avoir un diplôme de jardinier comme le certificat de qualification professionnelle en maçonnerie paysagère donne une crédibilité et met le client en confiance.